Skip to content

Ambiances végétales

17 juin 2015

printemps 2015
printemps 2015 3

Jardin particulier

Conception / réalisation rambarde fer : Emilie GRAHAM

Plantations : Emilie GRAHAM + ESAT NAYRAC (novembre 2014 et avril 2015)

Composition : astilbe vision in pink, alchemille mollis, carex petriei Milk Chocolate, hydrangea annabelle, heuchera macrorrhizza
printemps 2015 2printemps 2015 3printemps 2015

Village de Cuzac (46)

Conception : Emilie GRAHAM / Florent BREGEON

Plantations : Entreprise Marion (décembre 2013)

Composition : gaura, euphorbia wulfinii, rosa bonica, spirea japonica albiflora, arbutus unedo, stachys lanata / salix rosmarinifolia

Contre la pratique différenciée du métier de paysagiste

2 mars 2015

Le corps et l’esprit ne font-ils pas qu’un? Du dessin à l’ouvrage le lien est continu, le prolongement évident.

Le paysagiste a la particularité de travailler une matière vivante. Le végétal ne se décrète pas. Il s’adapte aux situations, s’ajuste aux variations climatiques. Il réagit et n’est pas inerte. Comment de ce fait établir un plan qui telle une recette soit appliqué à la lettre. Le terrain est le lieu où tout se joue. Le moment fatidique où le paysagiste de bureau se rend compte de ses failles et de ses oublis. Sur site on peut réajuster à loisir. Déplacer, cacher une vue que l’on n’avait pas repéré. Pourquoi confier cette tâche à un nouvel intervenant et pourquoi se priver de cet effort physique qui empêche les insomnies. La fatigue physique est o combien salutaire pour le paysagiste stressé qui n’en finit pas de choisir ses symboles sur autocad et de les déplacer avec sa souris.

Quelle est l’école qui osera franchir le pas et passer de l’atelier au jardin sans complexe.

Combien de temps encore pour que l’entretien devienne une donnée essentielle au projet? La largeur d’une tondeuse peut définir celle d’un passage, la longueur du bras du jardinier donner l’échelle d’un massif….

Le jardinage un art appliqué?

 

 

Jardinier paysagiste ou comment revenir à l’essentiel

9 février 2015

Généraliste incompétent, spécialiste de rien, le paysagiste touche à tout et a du mal à se vendre. Surtout en ces temps de marchés publics en berne.

Du papier au terrain beaucoup d’inconnues s’intercalent. Des présupposés, de l’inattendu autant de variables qui font évoluer un dessin aussi précis soit-il. Au final le projet se détend au point de parfois ne plus ressembler à l’esprit dans lequel il a été conçu.

L’année 2015 sera celle de terrain ou ne sera pas. Du concret et de l’huile de coude.

Plantes, bois, fer, acier, terre autant de matériaux à sentir, utiliser, tester. En collaboration avec des artisans chevronnés je suis dorénavant sur site les pieds dans la boue. Je m’échine à réaliser mes propres dessins. Je crée donc en imaginant ce que je peux construire avec des moyens simples et concrets.
3

 

Landscape design and maintenance…..are the gardeners our guardians?

13 avril 2014

That’s the discussion I started on Landscape architects group on Linkedin a couple of days ago.

Great to connect – Great to share. Thanks to all.

Maintenance is  almost more critical than the design itself.

You can connect to linkedin and contribute to the discussion…sounds that we experiment the same issue  on both sides of the atlantic. (low cost maintenance, low education, loss of interest, lack of maintenance thoughts in the design)

Résidence POLYGONE du MAS de RICARD CAHORS (46) La cour centrale prend forme

28 mars 2014
Ambiances de la cour centrale (illustration E.Graham)

Ambiances de la cour centrale (illustration E.Graham)

chantier mars 2014

Notes de chantier

Equipe de Maîtrise d’oeuvre : SOGEXFO, IGETEC, M.Delord architecte

Entreprises espaces extérieurs : EIFFAGE, JARRIGE
Les travaux démarrés le 17 mars 2014 ont déjà bien avancé.
J’attends avec impatience la mise en oeuvre des rochers choisis à la carrière de Cenevières ainsi que le sol souple bleu qui doit leur servir de socle.
Les encastrés prévus au sol en pied de rochers devront mettre en valeur l’ensemble à la nuit tombée.
P1220205

Trace de sciage dans le calcaire (photo E.Graham)

 

 

Cuzac….on en parle

10 février 2014

Deux articles ont paru cette semaine dans la Dépêche du Midi et La Vie Quercynoise concernant l’opération Coeur de Village.

http://www.ladepeche.fr/article/2014/02/08/1813351-cuzac-le-coeur-de-village-se-refait-une-beaute.html

Ni l’équipe de maîtrise d’oeuvre ni les entreprises ne sont citées….je m’empresse de rétablir cette injustice dès à présent. Près de 2 années de réflexion ont été nécessaires avant le début des travaux, une étroite collaboration s’est nouée entre l’équipe de concepteurs, le conseil municipal réuni autour de Mme Lise et les services de Figeac Communauté (M.Laborie, Mme Colomiers, M.Pacot)….pas moins de 40 réunions de chantier avant que les dernières finitions soient faites sur site. Terrassements, réseaux, voirie, maçonnerie, puis plantations. Boue, poussière, sueur, chaleur écrasante, problèmes de coordination, bilans financiers, quantitatifs à revoir, couleur d’enduit à valider, grès trop marbré….j’en passe mais ce n’est pas avec une certaine nostalgie que je repense à toutes ces étapes de fabrication ainsi qu’aux livraisons de pompe à huile pendant les réunions. Je pense que les acteurs d’un tel travail collectif mériteraient d’être nommés.

Article paru dans la vie quercynoise le 6 février 2014 "Cua

Article paru dans la Vie Quercynoise le 6 février 2014 intitulé « L’opération Coeur de Village est une réussite »

Inauguration de Cuzac en ce début d’année 2014

15 janvier 2014

Mes meilleurs vœux à tous!